mercredi 1 octobre 2014

L'esprit du poumon : le PO

Les Poumons abritent les Sept Ames corporelles (Po) du corps (également appelées le "Fantôme blanc",  physiques par nature et liées au Jing (essence) et au Qi du corps, qui sont chargées de l'autoprotection et de l'autopréservation.  
Le PO, Shen du poumon, régit toutes les entrées et les sorties, sensorielles, alimentaires, respiratoires, ... à commencer par celle de la conception et de la mort "On sort, c'est la vie, on rentre, c'est la mort", dit le Dao De Jing. Sortir, c'est apparaitre, émerger de l'Indistinct, du Chaos. Entrer, c'est "faier retour "à l'Indifférencié.


Le PO se définit comme l'âme de la vigueur, du mouvement ou de la vie".
L’âme corporelle se forme dès la conception. L’âme corporelle est étroitement liée au corps, l'âme corporelle est la partie la plus physique et la plus matérielle de l'âme de l'être humain. On pourrait dire qu'elle est l'expression de l'aspect somatique de l'âme. Attaché au corps physique, il est perpétuellement en train de mourir.
L’Ame Corporelle (Po), peut se définir comme "cette partie de L’âme qui est indissolublement attachée au corps et retourne à la terre avec lui après la mort". Dans le meilleur des cas… Cette entité, désormais livrée à elle-même, peut vouloir survivre à tout prix, en parasitant un vivant dont le système immunitaire énergétique est trop faible.  
Idéogramme



Tout comme l'idéogramme Hun, l'idéogramme de po contient le radical Gui, qui signifie "esprit" ou "démon".