jeudi 28 mai 2015

Interview de Yves Requena

 Le Docteur Yves Réquéna est un médecin français qui s’est spécialisé en acupuncture, au cours de ses études médicales, dès 1971. Ayant passé sa thèse de doctorat à Marseille en 1974 en pionnier sur le sujet de l’acupuncture en gastro-entérologie, il découvre un an après être diplômé, en 1975, le traitement pour arrêter de fumer avec deux aiguilles en une seule  séance. Puis il enseigne l’acupuncture à la faculté de médecine de Marseille et oriente ses recherches sur la notion de terrains en acupuncture, de constitutions et de tempéraments, s’attachant à démontrer le lien entre le caractère, les émotions avec les énergies des méridiens et les maladies.

Les marches thérapeutiques

Un des outils dans la lutte contre le cancer sont les marches thérapeutiques.
 
Le Qi Gong de la marche apparaît il y a 2000 ans, pendant la période des Han. Hua Tuo[i],[ii] médecin et chirurgien, note que la culture physique facilite la digestion et la circulation, et qu'elle fortifie le corps.
Hua Tuo, grand médecin de l’époque des Han, contemporain de Zhang Zhongjing (158-166 張仲景, auteur du Shang han lun) est né autour de 110 après JC. Il décèdera vers 220 et aurait donc vécu une centaine d'année, Hua Tuo est connu pour avoir pratiqué des Interventions chirurgicales (kaifu shu - 開腹術), inventé l'anesthésie par les plantes, plus particulièrement le chanvre indien (
(majue fa -
痲覺法)  et inventé le  Daoyin Qigong, "Jeu des cinq animaux"  (五禽之戲/五禽之 Wu qín zhī xì), exercice thérapeutique dans lesquels les mouvements de cinq animaux sont imités pour maintenir la bonne santé qui comprend  5 marches :
·                  marche du Tigre qui correspond au Foie
·                  marche de la Grue qui correspond au Poumon
·                  marche du Singe qui correspond au Coeur
·                  marche de l'Ours qui correspond à la Rate
·                  marche de la Tortue qui correspond au Rein

samedi 23 mai 2015

Tous le 6 juin pour faire un pas pour la santé





Le 6 juin, inutile de se précipiter à la Grande Halle de la Villette à Paris pour participer à l'opération "Un pas pour la santé" si vous habitez le Morbihan.

Un regroupement aura lieu à La Trinité sur Mer, site du Poulbert à 16h  autour d'une marche Qi Gong de santé XI XI HU.

Interview téléphonique du Dct Jean-Loup Mouysset



Jean-Loup Mouysset est oncologue et fondateur du Centre Ressource spécialisé dans l'accompagnement des patients atteints d'un cancer.

vendredi 8 mai 2015

Le parcours exceptionnel du Dr Liu Dong

En  une journée de 1961, quelque part en Chine, Liu Dong voit le jour sur une scène de théâtre. En effet, sa mère comédienne accouche sur scène en jouant le rôle de l’Impératrice Wu Ze Tain (concubine puis épouse de l'empereur Gao Zhong des Tang) dans une pièce de théâtre.

Initié par son grand-père

Cette année-là, la famine sévit en Chine, des milliers de Chinois sont affamés, certains en meurent. Le jeune Dong, déjà prématuré, souffre de malnutrition et est rapidement victime de tuberculose et d’asthme. Après un séjour à l’hôpital, ses grands-parents décident de l’emmener chez eux à la montagne dans la région de Ji Lin au Nord-est de la Chine.
 Son grand-père Liu Ling Fang, qui fut à la fin de l’'empire chinois, le médecin de Pu Yi lors de sa fuite dans le nord-est du pays, est un médecin traditionnel chinois et pratiquant de l’art taoïste du Yang Sheng, l’art de « nourrir la vie » Celui-ci chaque jour soigne Liu Dong par le massage énergétique et le Qi Gong. Petit à petit, la santé de Dong s’améliore. Dès l’âge de 5 ans, Dong devient disciple de son grand-père lui a enseigné, dès son plus jeune âge, un Qi Gong originel issu d'une lignée ancestrale qui a su préserver toute la dimension spirituelle de ce savoir Chaque matin, Dong monte sur la montagne et pratique le Qi Gong du Soleil, ce qui va lui rendre complètement la santé.
Le Dr Liu Dong est diplômé et enseignant de la Faculté de Médecine Traditionnelle Chinoise de Pékin.

Du Ministère à l’exil

jeudi 7 mai 2015

Interview complet du Docteur Liu Dong sur ses retours d’expérience sur le XI XI HU par Philippe RENOU de l'association "VOIE DU BIEN ËTRE"

 
 

 

Le qi gong pénètre lentement mais sûrement à l'hôpital

Au moment où nous apprêtons à faire ensemble un pas sur la santé, il m'a semblé utile de faire le point sur la pénétration du Qi Gong dans les hôpitaux français. Cet article n'est sans doute pas exhaustif.

Le Qi gong fait partie des 5 piliers de la médecine traditionnelle chinoise : l'acupuncture, le massage (tuina), la pharmacopée chinoise, la diététique chinoise, le Qi gong. . Il rétablit les énergies vitales.

Le recours aux techniques complémentaires ou alternatifs de santé connaît une extension régulière. Près de 4 français sur 10 y font appel, et tout particulièrement les malades atteints du cancer. Ils veulent se sentir actifs et non passifs face à la maladie. Ne pas faire que subir, aussi bien les symptômes que les effets secondaires liés aux traitements. C'est une des raisons pour lesquelles ils se dirigent vers ces pratiques.
Pour les personnes ayant une pathologie, un handicap ou tout simplement pour les personnes âgées le Qi Gong  favorise la circulation du sang dans les veines et les artères par des gestes doux, progressifs et répétitifs pouvant s'effectuer en statique ou en déplacement, debout ou assis, voire en décubitus.
De son côté, l'académie nationale de médecine reconnaît l'intérêt du Qi Gong dans le traitement des lombalgies, des fibromyalgies, de l'ostéoporose, l'amélioration de l'équilibre en réduisant le risque de chutes, la qualité de vie des insuffisants cardiaques, asthmatiques, patients souffrant de broncho-pneumopathies et diabètes obèses; également efficace dans les cas de Parkinson, Alzheimer, schizophrénie, anorexie et dépression nerveuse.
« Nous soignons plus de 60 symptômes », affirme LI Jie, directrice de l'Institut de recherche de Gi Gong médical à la faculté de médecine de Shanghai (Chine) qui rappelle qu'à l'origine, le Qi Gong était « une danse pour faire circuler les blocages ». Une étude, menée dans son institut depuis 30 ans, indique par exemple que 70% des patients atteints d'hypertension qui font 3 à 5 séances de Qi Gong par semaine de 60 à 70 mn chacune voient leur tension diminuer, leurs fonctions cardiaques et leur état émotionnel s'améliorer. Des résultats déjà visibles au bout d'un an.