samedi 4 août 2018

Les fêtes traditionnelles chinoises (节日, Jiér Rì)

A l'exception de Qing Ming, les fêtes traditionnelles sont généralement fixés par le calendrier lunaire chinois. L'année 2017/2018 correspond aux années 4715/4716 dans l'ancien calendrier chinois.

16/02/2018 : NOUVEL AN
Chūn Jié春节1er jour du 1er mois lunaire
Année du Chien - Elément: terre. L'insertion du mois intercalaire pour les années bisextiles est la raison pourquoi le nouvel an chinois, comme les autres fêtes traditionnelles chinoises, ne correspond pas à la même date du calendrier grégorien chaque année.
C'est la fête la plus importante dans toute la Chine, car elle marque le moment de retournement du flux vital, lorsque cessant de descendre vers la terre comme les racines des arbres, il commence à remonter le long des canaux de sève pour aller faire éclore les bourgeons au bout des branches.À l'origine, pour les paysans, le Nouvel An était une fête agricole. Les paysans, lors de cette fête, faisaient des prières pour que les récoltes soient bonnes. C'est en effet une fête pour marquer la fin de l'hiver et le début de l'activité dans les campagnes. Elle est aussi appelée « Le Festival du Printemps ». Les maisons sont décorées de dessins et agrémentés de plantes. Le rouge, qui est déjà l'une des couleurs principales de la Chine est encore plus présente lors des fêtes. Le signe du bonheur «Fu», en rouge est accroché à l'extérieur de la maison, sur la porte, à l'envers, car la signification chinoise du mot bonheur positionné à l'envers est « viens ». On retrouve aussi, de chaque côté de la porte, des représentations de féroces guerriers, pour empêcher les mauvais esprits de franchir la porte.
Durant ce que l'on appelle « le petit Nouvel An » ou Fête du Dieu du Fourneau Xiè Zào谢灶 qui a lieu le 23e jour du 12e mois lunaire on fait des offres au dieu du foyer. Cette petite fête est consacrée au génie du foyer, qui remonte au ciel et doit rendre compte du comportement de la famille pendant l'année.

On colle l'effigie de Zao Wang Ye, parfois accompagné de sa femme, sur le mur au dessus des fourneaux dans la cuisine. Son rôle est de surveiller toute la famille et de faire son rapport une fois par an, donc ce jour-ci, au Dieu Suprême :l'Empereur Céleste.


 La veille du premier jour de repos, la famille organise un banquet dans lequel on retrouve du poisson dont le mot chinois « Yu » est homophone d'abondance, des raviolis, du poulet (homophone de bon augure) et du porc pour la prospérité. Avant, les Chinois avaient pour coutume de s'habiller et de s'allonger à la veille du Nouvel An. De nos jours, après le banquet, les Chinois ont l'habitude de regarder la télévision. Avant son départ, on brûle de l'encens et on fait des offrandes surtout des sucreries pour qu'il disent du bien de la famille car "la bouche sucrée" en Chinois signifie "flatter". L'image est donc enlevée du mur et brûlé pour que le Dieu s'envole vers le Ciel à l'aide de la fumée. Le soir du Nouvel An Chinois, lorsqu'il revient, il a le droit à une cérémonie d'accueil et une image est de nouveau collée.De son rapport dépend la vie de la maison pour l'année à venir : les gentils sont récompensés et les méchants sont punies ! Il peut même enlever des jours de vies selon la gravité de la faute.

Légende de Zao Wang Ye :
Zhang avait le goût du jeu. Si bien qu'il a même perdu sa femme qu'il a cédé à un bûcheron ! Un jour il eut très faim et il retourna voir sa femme. Celle-ci ne lui en voulait pas et lui a préparé des Ziao Zi纵子(comme pour la "Fête des Bateaux-Dragons") et y cacha un peu de monnaie. Mais sur le chemin du retour il rencontra un prêteur sur gage à qui il était redevable et donna tout l'argent que lui avait donné sa femme. Il retourna chez sa femme mais le mari de celle-ci arriva et il se cacha dans le fourneau. Mais ce que ne savait pas ce pauvre Zhang, c'était que le mari avait décidé de faire chauffer de l'eau dès son arrivée ! Il a préféré mourir plutôt que de faire du tort à sa femme. Après sa mort, sa femme se mit à brûler de l'encens matin et soir devant le fourneau si bien que le bûcheron lui demanda la raison de ce rituel. Elle lui répondit que c'était le fourneau qui les nourrissait et que c'était la moindre des choses de lui rendre hommage. Cette phrase fit le tour du voisinage qui était d'accord avec cela. Ils ont donc reprit l'hommage qui s'est ensuite transmise à tout le pays. L'Empereur Céleste a donc décidé de nommé Zhang le Dieu du Fourneau.
Le jour suivant est ce que l'on appelle le jour de « l'indispensable grand nettoyage ». En effet, les Chinois ne font pas de ménage pendant les 10 jours de l'année qui suivent, pour éviter de faire fuir la chance. C'est un moment plutôt dédié aux festivités, et l'on profite de ce jour là pour faire des achats, soit de la nourriture soit des habits neufs pour les enfants. C'est aussi pendant cette période de l'année que l'on tâche de rendre l'argent emprunté, pour repartir sur de bonnes bases après le Nouvel An.

Le premier jour de cette fête est consacrée au repos. C'est aussi un jour où l'on prie les dieux de la fortune et de la porte, et l'on rend aussi hommage aux ancêtres en leur offrant de la nourriture. C'est le jour où les enfants reçoivent de l'argent dans une petite enveloppe rouge et aussi des oranges, symbole de bonheur et de longévité. Si l'on ne peut pas rendre visite à des membres de sa famille qui vivent loin, on leur envoi de cartes de vœux.
Le deuxième jour de cette fête, si la jeune femme est mariée, elle passe la journée dans la famille de son époux, car cette fête familiale se déroule toujours dans la famille de l'homme.
Le quatrième jour est marqué par le retour du génie du foyer, que l'on accueille avec des offrandes. C'est généralement le jour où l'on reprend ses occupations habituelles.
Le cinquième jour marque la fin de la célébration du Nouvel An. On enlève alors toutes les décorations de la maison, bien que les festivités continuent dans les rues, où toutes sortes de défilés ont lieu. 
Le septième jour, on célèbre une sorte d'anniversaire de toute la famille, autour d'un grand repas. Cette ambiance festive se prolonge jusqu'à la Fête des Lanternes

02/03/2018 FETE DES LANTERNES
Yuán Xiāo Jié 元宵节15ème jour du 1er mois lunaire
 
 Cette fête est célébrée depuis la dynastie des Han. Elle a lieu le 15e jour de la nouvelle année lunaire, entre le milieu et la fin du mois de février, et met fin en quelque sorte les festivités du Nouvel An. Des lampions sont allumés partout dans le pays. Du temps des dynasties, cette fête avait pour but que l'esprits des ancêtres venus rendre visite sur terre puisse retrouver leur chemin. De nos jours, ayant un peu oublié la tradition, les familles se réunissent pour manger des boulettes de riz au sésame, aux cacahouètes... Le soir, des feux d'artifices sont lancés de même que des pétards. Les adultes comme des enfants, portent des lanternes aux lampions, au bout de longues tiges de bambou.  
05/04/2018  LUMIERE PURE  Qīng Míng Jié 清明節

C'est la fête des Morts. Elle se tient au début avril entre le quatre et le six, 15 jours après l'équinoxe de printemps, au début du 5ème terme solaire.  
Cette fête qui porte le nom du Jié Qì était une fête liée au calendrier agricole. Traditionnellement, toutes les familles se rendent sur les tombes de leurs ancêtres, pour les nettoyer, faire brûler des bâtons d'encens, y placer des plats devant les tombes. Des prières sont dédiées aux défunts et à la fin de chaque prière la famille doit se prosterner trois fois pour montrer le respect. On fait aussi brûler de l'argent en papier, et pour suivre la tradition, il ne faut pas faire de feu ni de manger de plats chauds ce jour là. Cette fête est liée au culte des ancêtres.
 
22/05/2018 Anniversaire de Bouddha
Fo Dàn佛 誕8ème jour du 4ème mois lunaire
Fête célébrée dans l'Asie de l'Est le 8e jour du 4e mois du calendrier lunaire chinois. C'est un jour de fête officielle à Hong Kong, à Macao et en Corée du Sud. 
18/06/2018 FETE DES BATEAUX DRAGONS
Duān Wǔ Jié 端午節午5ème jour du 5ème mois lunaire

Cette fête marque l’entrée dans les chaleurs de l’été. La coutume la plus remarquable est celle des courses  ou de joutes de bateaux en forme de dragon. Elle marque le respect des Chinois pour le Dragon (qui symbolise le pouvoir).
Cette fête remonte à de nombreux siècles. La Fête de Duan Wu, qui apparut, dit-on, à l'origine, pour commémorer Qu Yuan, poète patriote de la Chine antique, qui fut persécuté. Qu Yuan (340 - 278 av. J.-C.) est originaire du royaume de Chu à l'époque des Royaumes combattants. De son vivant, son idéal politique ne put pas être réalisé et il ne put rien faire devant la chute de son pays. Après que le royaume de Chu fut conquis par le royaume de Qin, Qu Yuan, avec une pierre dans les bras, se jeta dans la rivière Mi Luo le 5e jour du 5e mois lunaire. A cette nouvelle, les habitants des deux rives montèrent l'un après l'autre sur leur barque pour repêcher le corps de Qu Yuan. Depuis lors, chaque année, ce jour-là, on conduit des barques-dragons sur la rivière pour commémorer le souvenir de Qu Yuan, et on jette en même temps dans les eaux des tubes de bambou remplis de grains de riz en guise d'offrandes.
Même aujourd'hui, on conserve encore des coutumes traditionnelles qui prévalaient lors de la Fête de Duan Wu, telles que la consommation de zongzi (gâteau fait de riz glutineux enveloppé dans des feuilles de bambou ou de roseaux, aux marrons, aux noix... ) et la course de barques-dragons.  

17/08/2018 FETE du double 7
Qǐ Qiǎo Jié 乞巧節7ème jour du 7ème mois lunaire  (Saint Valentin Chinoise)
le 7ème jour du 7ème mois, appelé également la nuit des compétences et parfois la Saint Valentin chinoise. 
Il s'agit d'une fête des jeunes filles célibataires à la recherche d'un mari, en référence à la légende du bouvier et de la tisserande, époux maudits punis par l'empereur céleste. 
L'empereur céleste, père de la tisserande des nuages, les autorisait à se voir seulement une fois l'an, le 7e jour du 7e mois lunaire. On raconte que ce jour-là, le bouvier traverse la « Rivière céleste » (la Voie lactée) sur un pont de pies pour rejoindre son épouse.
En contemplant les myriades d’étoiles de la voûte céleste, on peut imaginer le Bouvier traversant la Voie lactée séparant l’étoile du Bouvier (Altaïr) et l’étoile de la Tisserande (Véga).


Très populaire, cette légende a de tout temps inspiré les lettrés. C’est un peu l’équivalent de notre Saint-Valentin. La tradition se perd cependant. Ce jour, les jeunes filles font la démonstration de leurs compétences domestiques. et font des voeux pour trouver un bon mari. Maintenant bien sûr ça ne se fait plus et les Chinois ont plus tendance à fêter le 14 Février que 七夕. 
MARDI 25/08/2018 FETE DES FANTOMES AFFAMES
Zhōng Yuán Jié 中元節15 ème jour du 7ème mois lunaire  
Cette fête a lieu le quinzième jour de la septième lune (généralement vers la fin août ou au début septembre). 
De même que la fête Qing Ming au printemps et celle du Double Neuf en automne, c’est une occasion pour les descendants de rendre hommage à leurs ancêtres disparus. La seule différence est que si lors des fêtes de Qing Ming et du Double Neuf, les vivants vont rendre visite aux défunts, la fête Zhong Yuan offre à ces derniers l’occasion de rendre la politesse aux vivants. La légende raconte que pendant 15 jours, des esprits libérés de l'enfer viennent hanter les vivants. Les esprits retenus dans les Enfers sont relâchés car ils ne reçoivent pas de cultes ou ne peuvent trouver la paix à cause de leur mauvaise conduite ou de mort violente. Lors de cette fête, les Chinois font alors beaucoup de prières, des repas réconfortants et des offrandes pour que les esprits puissent se retrouver leur chemin vers le ciel. 
C’est en ce jour que les gens ont coutume de prendre quelques dattes fraîches et d’autres fruits pour les déposer sur les tombes de leurs ancêtres. Le soir, il est également de coutume de placer des papiers enflammés en forme de lotus sur la rivière pour les regarder s’éloigner, témoignant au défunt du terrible vide qu’il a laissé dans la famille. 
Mais on dit que ce mois est dangereux à cause des esprits qui sont enclins à faire de mauvais tours et que leur nature trop yin est mauvais pour la santé des vivants. Donc pendant cette période on évite certaines activités ainsi que les grands évènements tels que les mariages, déménagements etc.
La forme la plus courante de banquet nocturne pour nourrir et apaiser les fantômes est le "Pu Du" (qui représente la délivrance) auxquels on invite des moines et des nonnes bouddhiques à officier avec les maitres Taoïstes. Les grands Pu Du se déroule devant les temples le soir du 15e jour mais des Pu Du de moyenne envergure se déroule pendant tout le mois. Des talismans tels que des ombrelles en papier, des miroirs, des ciseaux... sont disposés près des offrandes. Et pour les esprits trop turbulents, on place l'effigie de trois divinités : Le Dieu des Montagnes, le Dieu du Sol et le Roi des Fantômes
Il y a aussi des lanternes flottantes qui sont lancés sur les rivières pour délivrer les esprits des noyés.
A la fin de la cérémonie, un moine ou un prêtre taoïste danse la danse de Zhong Kui avec une épée. Zhong Kui était un Dieu tellement laid que tous les démons avait peur de lui. Il exécute cette danse afin de faire partir tous les fantômes qui s'attarderaient. La vue de cette danse n'étant pas bonne pour la santé, la foule prend donc soin de partir avant... 
FETE DE LA MI-AUTOMNE (Fête de la Lune)
Zhōng Qiū Jié 中秋節15ème jour du 8ème mois    
Depuis les différents empires, la Fête de la Lune, est l'une des fêtes les plus importantes. C'est en ce jour que l'on célèbre le dieu de la Lune.
Cette nuit du 15e jour du Huitième Mois est une nuit de pleine lune et le jour de cette fête la lune est la plus ronde et la plus lumineuse de l'année ce qui symbolise l'unité de la famille et le rassemblement. Il existe d'ailleurs ce dicton chinois : "En Automne le ciel est clair et la lune particulièrement brillante".
On a pour tradition de manger, lors de cette fête, des « gâteaux de lune », contenant un jaune d'oeuf, mais on en trouve à d'autres saveurs telles que pâte d'haricots rouges, purée de dattes durant des pique-niques nocturnes.. De nos jours, les gâteaux sont fourrés à base de graines de Lotus et parfois d'œufs de canes. et de réciter des poèmes à l'astre.
Cette fête rappelle le soulèvement du peuple contre le règne mongol. Cette fête est l'occasion pour les amis et la famille de faire des réunions autour d'une table ronde. Des lampions de couleur vive sont vendus dans tous les marchés. Il y a 3 jours fériés pour cette fête.
 
La "Fête de la Mi-Automne" était tout d'abord une fête agricole pour fêter les récoltes. Mais l'importance de cette fête se fit à l'époque des Tang quand des rites ont été fait pour cette occasion dans le Palais Impérial. Il parait que cette initiative serait venu de l'Empereur Tang Xuanzong qui aurait visité en rêve le palais lunaire de la déesse Chang'e .

Chang'e étant une femme qui aurait bu l'élixir d'immortalité (sans faire exprès ou volé à son mari Hou Yi, tout dépend la version) s'envola vers la Lune éternellement où elle réside dans un palais de Jade avec deux compagnons : un apprenti immortel exilé nommé Wu gang et un lièvre apothicaire appelé "Lièvre de Jade". Il était dit que si on regardait attentivement la Lune lors de cette nuit, on pouvait observer Chang'e dans son palais. De plus, comme la déesse est une femme et appartenait donc au signe "yin", la cérémonie ne pouvait être célébrée que par des femmes. Après la cérémonie, les personnes âgés prenaient la relève afin de raconter pleins d'histoires sur la lune aux jeunes enfants.
Anniversaire de Confucius 28/09/2018
Le 27e jour du 8e mois lunaire, l'anniversaire de Confucius est célébré à travers le pays. Chaque année, à la date anniversaire de la naissance de Confucius, la population organise des spectacles, sacrifie des animaux et offre du vin en témoignage de son respect et de sa vénération pour le Maître.Parmi les plus célèbres et importants centres de célébrations de la naissance de Confucius, il faut retenir le festival culturel international de Confucius de Qu Fu et la cérémonie du sacrifice à Confucius de Qu Zhou.
17 octobre 2018 FETE DU DOUBLE 9  
Zhòng Yáng Jié 重陽節9ème jour du 9ème mois lunaire
se lit littéralement "Fête de répétition du Yang" car 9 est un chiffre yang et c'est donc la dernière lunaison de l'Automne. L'activité principale de ce jour (登高, dēng gāo), é tant de partir pique-niquer en montagne, et par cette occasion reproduire une action qui aurait autrefois sauvé la vie à un groupe de gens.
Il existe plusieurs versions de l'histoire différant par l'identité des personnages et le type de calamité évitée. Sont associés à cette excursion l'absorption prophylactique de vin de chrysanthème (Jú Huā Jiǔ菊花酒), justement en pleine floraison, ainsi que le tetradium (Zhū Yú茱萸) aux vertus apotropaïques.
Peut-être est-ce parce que les collines sont souvent choisies comme lieu de sépulture que ce jour-là, dans certaines régions, on visite et nettoie les tombes des ancêtres comme au jour de la fête de Qing ming.
Ce lien avec les tombes ancestrales et le fait que le chiffre neuf (, pinyin : jiǔ), homonyme de longtemps (, pinyin : jiǔ), soit un symbole de longévité ont fait désigner officiellement la Fête du double neuf comme « Journée de la personne âgée ».
D'autres activités qui tirent parti des caractéristiques saisonnières enrichissent la fête : jeu de cerfs-volants car le vent est souvent fort à cette période, ou contemplation de chrysanthèmes.
Un gâteau cuit à la vapeur (Zhóng Yyáng Gāo重阳糕 / 重陽糕, « gâteau de Chong Yang ») contenant des châtaignes, des pignons de pin et autres graines et fruits secs, décoré d'un drapeau en papier, est également au menu de la journée. Comme tous ses homologues des fêtes chinoises, ce Gao (, gāo, « gâteau ») par son homonymie avec gao (chinois : ; pinyin : gāo ; littéralement : « haut ») représente un souhait de développement et de prospérité.
Contrairement aux autres grandes fêtes (Nouvel An chinois, Fête des lanternes, Fête des bateaux dragons, Fête de la mi-automne) qui sont restées généralement populaires, la Fête du double neuf est de nos jours très inégalement observée. Néanmoins, son existence et les coutumes qui y sont associées continuent d'être enseignées aux jeunes générations à travers les cours de civilisation du programme des écoles primaires.
On peut reconnaître dans ses rites actuels une fonction de protection contre les calamités et un certain rapport avec les ancêtres (visite des tombes dans certaines régions).
Le 9 est particulièrement important en Chine, ce chiffre est en effet le plus grand nombre à un chiffre. Il représente l'homme, le yang, la force et l'éternité.
22 novembre 2018 Fête de Xià Yuán Jié 下元節
15ème jour du 10ème mois lunaire :


 
 
 










L'origine de cette fête remonte à une très ancienne tradition qui divisait l'année en trois parties (Yuan ) chacune de ces parties étant régie par un gouverneur. Le premier tiers de l’année est régi par le gouverneur du Ciel (Tiān guān 天官), le second par le gouverneur de la Terre (Dì guān 地官) et le dernier par le gouverneur des Eaux (Shuǐ guān 水官). Ces trois gouverneurs étaient des dieux taoïstes datant de l’époque des Hàn Orientaux. On priait le Gouverneur des Eaux pour avoir une année paisible.

21 décembre 2018 Fête du solstice d’hiver
Nouvel an solaire Dōng Zhì 冬至
Le Solstice d'hiver Dōng Zhì 冬至connu aussi sous le nom de "fête du Dong zhi" figure parmi les plus importantes festivités célébrées par les Chinois et même en Extrême Orient. Cette période marque aussi le passage du froid vers la lumière et la chaleur, qui sont des aspects propres au Yang.  Cette étape qui va du froid au chaud est la raison pour laquelle la fête du Solstice d'hiver est célébrée dans l'optimisme et la bonne humeur. Ce phénomène est interprété comme le retour des flux d'énergie positive.   
Histoire
Durant le règne des dynasties Shang et Zhou, connues aussi en tant que dynasties Yin et qui étaient restées au pouvoir entre 1570 et 722 avant JC, et sous la souveraineté de la dynastie Qin (221 à 206 avant JC), le jour du solstice d'hiver était pris comme le premier jour du Nouvel An. Sous les Han, le solstice d'hiver était considéré comme le "festival d'hiver". La "célébration de l'hiver" était une réjouissance organisée par les fonctionnaires occupant des rangs élevés. Le solstice d'hiver marquait aussi le début des vacances officielles. A cette période, tout le monde marquait un arrêt de travail, que ce soit les membres des familles royales ou les émissaires gouvernementaux. Même l'armée était en vacances. Les portes aux frontières étaient barrées et les commerces n'ouvraient pas. C'était l'occasion pour les membres de chaque famille de se réunir ou de se rendre visite afin d'effectuer un échange de cadeaux ou de nourriture. C'était l'occasion pour chacun de se relaxer.Entre 960 et 1279, durant le règne de la dynastie Song, le Solstice d'hiver est l'occasion pour rendre hommage aux aïeuls. Les plus jeunes venaient rendre visite aux membres plus âgés de la famille. 
Traditions
La fête du Solstice d'hiver est traditionnellement une occasion pour les membres d'une même famille de se réunir. Des plats spécifiques sont préparés pour célébrer cette festivité. Par exemple, les peuples qui habitent dans le sud de la Chine cuisinent des Tang Yuan ou boulettes de riz gluant.
Ce plat symbolise la réunification de la famille. Cette tradition est aussi perpétrée par la majorité des communautés chinoises à l'étranger. De la farine de riz est utilisée pour la confection de ces boulettes de riz gluant. Les Tang Yuan sont parfois colorés. La coutume veut que l'on donne plusieurs Tang Yuan à chaque membre de la famille, un grand modèle et plusieurs petits. Les boulettes de riz sont confectionnées soit fourrées soit pleines.  Leur mode de cuisson s'effectue en les plongeant dans un bouillon ou une soupe sucrée. On sert ensuite le tout dans un même récipient. Actuellement, les Chinois du sud organisent une grande fête à l'occasion du Solstice d'hiver. Cette occasion est la deuxième fête célébrée par de nombreuses familles du Sud, juste après les festivités du Nouvel An.
L'usage est un peu plus différent dans le nord du pays. A la place des Tang Yuan, ils servent des raviolis chinois ou wontons. La légende raconte que Zhang Zhong Jing, un médecin de la dynastie Han, est à l'origine de cette tradition. Il officiait dans la ville de Changsha. Il était surnommé le "docteur miracle". Originaire de la ville de Nan Yang, il y retourna en hiver, quand vint sa retraite. Par compassion envers des gens nécessiteuses qui souffraient d'engelures aux oreilles un jour où il faisait très froid, il demanda à ses aides d'établir un campement à l'extérieur de la porte Est de la ville. Il demanda alors à ce qu'on fasse un bouillon à base de viande de mouton, de piment et d'autres épices et herbes. Une fois la viande cuite, il fit confectionner des boulettes de viande qui furent recouvertes de pâte.
Les wontons obtenus furent distribués ensuite aux personnes qui étaient dans le besoin afin de leur apporter un peu de chaleur. Et cette soupe aida à la guérison des engelures que les gens avaient aux oreilles. La forme des raviolis faisait penser à des oreilles. Le médecin leur donna ainsi le nom de "soupe de boulettes qui protège du froid". Cette tradition est encore respectée de nos jours et les Chinois consomment de la soupe de boulettes de pâte pendant la fête du solstice d'hiver, afin de les protéger du froid. D'après les croyances anciennes, sous le règne de la dynastie Han,  les Huns ont plusieurs fois attaqué les peuples qui habitaient à la frontière nord de la Chine. Les principales tribus Hans étaient gouvernées par le chef Hun et le chef Don. Face aux exactions commises par les Hans, les Chinois inventèrent le Hun Tun (Hun et Don) afin que la paix revienne dans la région. Ils créèrent ce plat le jour du solstice d'hiver.
En prévision des saisons froides, les gens qui travaillent dans les fermes et les personnes qui sont dans le domaine de la pêche ont pris l'habitude de faire des provisions. A Hong Kong, les gens quittent leur lieu de travail plus tôt afin de préparer un festin pour le soir, à partager en famille.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire