lundi 6 janvier 2014

Relations entre le yin et le yang / 2

  Il est essentiel de comprendre que le Yin comme le Yang ne sont, l’un comme l’autre, que la manifestation d’un mouvement, d’un dynamisme, qui se manifeste selon quatre modalités :

·         Opposition - Yin Yang Dui Li (Yin Yang Dui Li)

·        Engendrement ou Interdépendance du Yin/Yang – Yin Yang Hu Gen

·         Croissance/décroissance - Yin Yang Xiao Zhang


·        Transformation - Yin Yang Zhuan Hua

Opposition - Yin Yang Dui Li (Yin Yang Dui Li)
    Il y a opposition , car différenciation.
·         Complémentarité : L’antagonisme du Yin-Yang se retrouve dans toutes les manifestations naturelles, cette opposition aboutit à une complémentarité mutuelle. Etant donné qu'ils représentent deux aspects totalement complémentaires des choses et des phénomènes, le Yin et le Yang s'opposent point par point. Cependant, du fait de leur antagonisme, Yin et Yang se complètent mutuellement.
·         Limitation mutuelle : là ou est le yang, le yin n’est pas. Leur affrontement produit un phénomène de limitation mutuelle (la présence du Yin s'oppose au développement excessif du Yang et vice versa).    
·         Leur unité s’exprime dans un état d’équilibre qui est maintenu par l’affrontement de l’un sur l’autre ; Leur relation s'exprime dans un état d'équilibre dynamique, chaque aspect croissant au détriment de l'autre, inversement, le déclin de l'un favorise l'ascension de l'autre. S’il y a une prépondérance du Yin, apparaît l’affaiblissement du Yang, et inversement, le déclin du Yin favorise l’ascension du Yang. Cet état d’équilibre dynamique issu de la confrontation du Yin et du Yang conduit à une unité cohérente. L’équilibre ce n’est pas forcément 50 % 50 % selon les besoins.  
Bien entendu, cet équilibre évolue sous une forme cyclique. Cela s'observe dans la succession :
         ·         du jour et de la nuit ; Le yang est en expansion dans la journée, le yin pendant la nuit
.·         des saisons. En été, le Yang atteint son point culminant; aussitôt après cette apogée, le Yin commence à croître alors que le Yang décline progressivement. En hiver, le Yang est à son minimum et le Yin atteint sa plénitude, qui marque également le début de son déclin.
C'est cette image que nous transmet le Tai Ji. Ainsi, la phase de développement ultime d'un aspect est à la fois le moment de son repliement progressif et l'origine de la croissance de l'autre.
Cependant, si dans la lutte que se livrent le Yin et le Yang  se profile la victoire ou la défaite de l’un ou de l’autre, l’équilibre ainsi rompu.
Engendrement ou Interdépendance du Yin/Yang - Yin Yang Hu Gen
Ils ont besoin l’un de l’autre. Ils s’auto entretiennent. Bien que le Yin et le Yang soient opposés, l’un ne peut exister sans l’autre. Dire qu'ils sont interdépendants, cela signifie que la condition préalable à l'existence de l'un est l'existence de l'autre et qu'ils sont mutuellement utiles l'un à l'autre. Cela est vrai sur le plan philosophique et théorique, puisqu'ils ne peuvent se définir que l'un par rapport à l'autre : pas de nuit sans jour, pas de nord sans sud, pas d'extérieur sans intérieur, pas de haut sans bas...
Croissance/décroissance - Yin Yang Xiao Zhang
Dans un contexte dynamique, l’équilibre dynamique se fait progressivement ; Il y a complémentarité en permanence. Si le corps est en phase avec le yang pendant le jour, tout va bien. Lors d’un travail de nuit, le corps n’est plus en adéquation avec le cycle naturel, ce qui entraine des désordres à terme.
Le yin yang opposés et interdépendants ne sont pas dans une situation figée, mais dans un mouvement de transformation mutuelle qui les amène à croître et décroître. La croissance et la décroissance du yin et du yang se font continuellement, le yin décroît alors que le yang croît et inversement. Cela s’observe dans le déroulement des saisons.
 L'équilibre dynamique du Yin/Yang découle de l'alternance de phases de croissance et de décroissance pour chacun des deux aspects, sachant que la croissance de l'un se fait simultanément et proportionnellement à la décroissance de l'autre, comme cela a déjà été dit plus haut dans le texte.
Ce mécanisme s'observe dans le déroulement des saisons, par exemple. 

Yin et Yang : un mouvement perpétuel
L'expression des polarités Yin ou Yang n'est jamais stable, elle n'existe qu'en tant que dynamisme. Yin et Yang s'opposent constamment et passent progressivement par différentes phases de croissance et de décroissance, selon des Cycles généralement prévisibles. L'obscurité et le froid de la nuit et de l'hiver alternent avec la lumière et la chaleur du jour et de l'été. Le froid et l'obscurité favorisent la condensation, la contraction, le repos, le repli vers l'intérieur... tandis que la lumière et la chaleur favorisent l'expansion, l'activité et les échanges.

  La transition du Yin au Yang se fait progressivement et quand la croissance de l'un ou de l'autre arrive à son apogée, le mouvement s'inverse. Les cycles s'emboîtent les uns dans les autres : cycles de réchauffement et de refroidissement planétaires, cycles annuels, cycles quotidiens, etc. Ensemble, ils définissent les caractéristiques des ères et des saisons qui, à leur tour, influencent la vie de la flore et de la faune, et la nôtre.
Les rapports entre le Yin et le Yang sont inconstants et toujours en opposition, mais l'alternance cyclique donne une impression d'équilibre du Yin et du Yang. Au total, Yin et Yang semblent d'égale force... mais leur relation ressemble à la succession des sommets et des creux d'une montagne russe!
  Quand le Yin croît, le Yang décroît, quand le Yang croît, le Yin décroît.
Le Yin et le Yang s'équilibrent mutuellement.

Transformation - Yin Yang Zhuan Hua
Le yin et le yang non seulement s’opposent, s’engendrent et se compensent mais peuvent également sous certaines conditions se transformer l’un en l’autre
C’est la conséquence de la croissance et de la décroissance. Lorsque le soleil est à son apogée, il est à son maximum de la phase yang. Il passe en phase de décroissance yin.
Dans certaines conditions extrêmes, le Yin et le Yang ne se contentent pas de s'opposer et de se compenser. Il peut s'opérer une transformation totale d'un aspect en son contraire.
On dit alors : «Le Yin excessif se transforme en Yang, le Yang excessif se transforme en Yin» (Su Wen, 5);
 ou encore : «Le Froid, à son extrême, produit de la Chaleur (comme le glaçon qui brûle), la Chaleur, à son extrême produit du Froid (une fois que tous les liquides yin ont été brûlés...c'est le froid de la mort)».
Dans toute phase excessive, le basculement se fait d’un seul coup.
Suwen 5 : « Le yin exagéré doit devenir yang, le yang exagéré doit devenir yin » « Le froid extrême se transforme en chaleur, la chaleur extrême produit le froid ».
 Le principe croissance et décroissance est un processus de changement quantitatif, la transformation du yin  en yang est un changement qualitatif. Cependant, ces deux modes relationnels du Yin/Yang sont complémentaires car le phénomène de transformation ne peut s'opérer que dans une situation de paroxysme qui découle de la réduction et de la croissance respective des deux aspects. 
 


















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire