dimanche 18 février 2018

Les énergies qui irriguent l'œil

1.  Les six énergies
L’organisation des six énergies est décrite dans le Yi King et le Nei Jing ouvrages datant de 2500 ans avant JC.
La pénétration de la lumière donne l’ordre des couches énergétiques, de la plus externe vers la plus interne. Chaque couche correspond à l’une des principale structure de l’œil.
Les humeurs correspondent aux couches charnières Shao yang/Shao yin. Elles peuvent schématiquement se diviser en :
1.   Energie du Tai Yang- Cornée :.-: couche d’ouverture, entrée de la lumière Vessie pour l'angle interne de l'œil et la paupière supérieure
2.   Energie du Shao Yang Vésicule Biliaire et Triple réchauffeur pour l'angle externe de l'œil - Humeur aqueuse  pression/dépression intraoculaire avec les variations de l’humeur aqueuse dans la chambre antérieure de l’œil.
3.   Energie du Yang Ming Estomac pour la paupière inférieure, mais il faut se souvenir que le méridien de l'estomac commence au GI20 Yin Xiang, dont il véhicule également l'énergie du Yang Ming - Iris  L’iris et le «yang lumineux  réagissent à la luminosité •
4.   Tai yin -Cristallin-: la rate permet l'accommodation loin/près.
5.   Shao yin -Humeur vitré : Le Rein est responsable des eaux. La chambre postérieure représente le plus gros volume de liquide dans l’œil.
6.   - Jue yin -Rétine : couche de fermeture, passage vers le nerf optique.
La myopie est en relation avec un déséquilibre énergétique et sanguin au niveau de l'œil; Il est possible d'agir au niveau des méridiens en utilisant soit les points locaux, soit les points à distance, sachant que :
ü  Le niveau Tai Yang (V-IG) contient plus de sang que d'énergie,
ü  Le niveau Shao Yang (TR, VB) plus d'énergie que de sang,
ü  Le niveau Yang Ming (GI, E) beaucoup de sang et d'énergie et que cette propriété sera très utile lorsque pour tonifier sang et énergie au niveau de l'oeil.
ü  Le niveau Tai Yin (Rate-Poumon, pour mémoire, a plus d'énergie que de sang,
ü  Le niveau Jue Yin (foie et Maitre du coeur) plus de sang que d'énergie (n'oublions pas que le Foie régit les yeux),
ü  Le niveau Shao Yin (Rn-C) plus d'énergie que de sang.
« Quand on examine la couleur des yeux :
ü  « Celui qui a un vaisseau rouge de haut en bas, a une maladie du Tai Yang (Intestin Grêle-Vessie »
ü  « Celui dont le vaisseau rouge se dirige de bas en haut à une maladie du Yang Ming, Estomac-Gros Intestin »
ü  •« Celui dont le vaisseau court de l’extérieur vers l’intérieur a une maladie du Shao  Yang, Vésicule Biliaire- Triple Réchauffeur - Ling Shu Chapitre 14
 
  2.   Energies nourricière Ying Qi et Défensive Wei Qi :
1) Energie nourricière yíng qì, 营氣 (营气)
   Lors de son trajet, on remarque qu’elle passe trois fois par l’œil. Une première fois avant 7h (heure de la marée énergétique de l’estomac) au 1V et 1E, puis avant 15h (heure de la vessie) à l’œil et au 1V, et enfin juste avant 23h (heure de la vésicule biliaire) à l’œil et au 1VB. On remarque donc que l’énergie Ying Qi vient « nourrir » l’œil toutes les 8 heures. Aucun autre organe n’a droit à ce traitement de faveur.

2) Energie Wei Qi / Wèi Qì衛氣(卫气)

Le matin, au réveil, elle débute son trajet au 1V Jing Ming, dès l’ouverture des yeux. Elle gagne les méridiens yang situés au niveau des yeux, et suit leurs trajets en descendant en douche sur le corps.
Le soir, elle se disperse au Zu Yang Ming au dos du pied. Au 45E elle rentre en profondeur dans le yin au 6R. Là, elle circule dans les organes en suivant le cycle Ke.
1V Jing Ming et VG16 Feng Fu les deux points de départ de l’énergie défensive Wei Qi, sont également deux points importants dans le traitements des troubles visuels.
3.  Influence sur les yeux de l'entrée et de la sortie de l'énergie (Qi)
    L’entrée-sortie de l'énergie (Qi) a une influence sur les orifices et en particulier sur les organes des sens car elle permet au Qi d’y entrer et d’en sortir librement, assurant ainsi des sensations correctes à la vue, à l’ouïe, à l’odorat et au goût.

    Autrement dit, la montée du Qi,  qui fait monter le Yang clair, aux orifices supérieurs (les yeux, le nez, les oreilles, la bouche et l’Esprit) est une condition préalable indispensable au bon fonctionnement des sens, tandis que l’entrée-sortie correcte du Qi dans les orifices représente la façon dont les organes des sens communiquent avec le monde extérieur grâce à la vue, à l’ouïe, à l’odorat et au goût.
   En pathologie, une perturbation de l’entrée-sortie du Qi dans les orifices va affecter les organes des sens qui leur correspondent.
 
  Tout comme la montée du Qi clair est importante, la descente du Qi trouble est également importante. En fait, le problème que l’on rencontre dans la pathologie des organes des sens ne vient pas tant de ce que le Qi clair ne peut pas monter, mais de ce que le Qi trouble ne peut pas descendre.
 
Lire aussi Les yeux en médecine chinoise

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire