dimanche 21 mai 2017

La petite circulation céleste (Méthode prônée par Yang Jwing Ming)

Après la petite petite circulation céleste , vous pourrez mettre en circulation votre Qi dans le trajet normal de la Circulation. Pour cela, vous emmènerez votre énergie remonter pas à pas votre colonne vertébrale et ce, en progressant de quelques points à la fois. Lorsque vous atteigniez un certain point, vous devez faire faire demi-tour à votre énergie, et la •ramener au véritable Dan Tian inférieur. À cette fin, il existe plusieurs points de demi-tour que l'on peut utiliser et qui étaient d'ailleurs tenus secrets par les différents styles. En choisissant le bon point, vous pouvez réduire de manière significative les dangers inhérents à cette pratique. Ne forcez pas les choses, mais prenez plutôt votre temps, sans quoi votre ego et vos inquiétudes engendreront des obstructions à cette circulation, et vous mettront en danger. Allez-y en douceur, et appréciez la pratique, points les plus sûrs pour les changements de direction sont : 
  • Ming Men (VC 4, 命问). Servez-vous de Ming Men en tant que premier point de retour. Étant donné que ce point est directement connecté au véritable Dan Tian inférieur, lorsqu'une stagnation s'y produit, le Qi peut aisément être ramené au travers de ce point. Lorsque vous pratiquez, commencez par explorer en emmenant votre Qi jusqu'au point Hui yin, puis inspirez et faites-le remonter jusqu'à Ming Men. Expirez alors de nouveau pour ramener votre Qi à Hui Yin, et inspirez enfin pour le faire revenir au véritable Dan Tian inférieur.   Il existe une règle extrêmement simple pour coordonner la respiration et le guidage du Qi. A chaque fois que vous emmenez votre Qi quitter votre Dan Tian, vous expirez, et à chaque fois que vous le ramenez vers votre Dan Tian, vous inspirez.
  • Ji Zhong (VC 6, 脊中). Une fois que vous serez capable d'emmener aisément votre Qi jusqu'au point Ming Men, vous prolongerez le déplacement de votai énergie, pour remonter jusqu'au point Ji Zhong, dont le nom se traduit pal « Milieu de la colonne ». Servez-vous de ce point comme un point de retour, cal il est loin du point vital Ling Tai (10VG,重台), la seconde des portes délicates. Pour cela, commencez par expirer pour emmener votre Qi au Hui Yin, puis inspirez pour le faire remonter jusqu'àu point Ji Zhong. Ensuite, expirez et ramenez votre Qi vers le bas, jusqu'au point Hui Yin, avant de finalement inspirer, et de ramener votre énergie revenir dans: votre Dan Tian.
  •  Shen Zhu/Shēn Zhù (12 VG, 身柱) ou Da Zhui (14 VG, 大推). Lorsque vous aurez pratiqué pendant un certain temps et que vous vous sentirez à l'aise pour emmener votre Qi jusqu'au point Ji Zhong,  emmenez alors votre Qi un peu plus loin jusqu'aux points Shen Zhu ou Da Zhui. Ces points sont choisis, car lorsque le Qi y stagne en fin de pratique, il est aisé de le disperser en direction des bras, afin d'éviter tout problème. Entre le point Ji Zhong et ces deux points, se trouve le point dangereux Ling Tai. La méthode pour négocier cette porte consiste tout simplement à l'ignorer. En effet, plus vous vous focaliserez sur ce point, et plus une grande quantité de Qi profitera de cette porte pour s'engouffrer vers le cœur. Ignorez donc cette porte et reportez votre attention sur les points Shen Zhu ou Da Zhui. Pour accomplir cela, commencez par expirer pour emmener votre Qi jusqu'au Hui Yin, puis inspirez pour le faire remonter jusqu'à Shen Zhu ou Da Zhui. Ensuite, expirez pour faire revenir votre Qi au Hui Yin, avant d'inspirer enfin, pour le ramener dans votre Dan Tian.
  • Ya Men (15 VG, 咀问). La prochaine étape consiste à amener votre Qi jusqu'au point Ya Men, ou Porte de la mutité, situé au centre de l'aspect postérieur du cou. Il faut ici prendre conscience que nous bougeons sans cesse notre cou, et que toute stagnation énergétique s'y produisant peut y être aisément dispersée et ce, avant même qu'elle n'ait le temps de provoquer des dégâts. Pour accomplir cela, commencez par expirer pour emmener votre Qi jusqu'au Hui Yin, puis inspirez pour le faire remonter jusqu'au point Ya Men. Ensuite, expirez et guidez votre Qi vers le bas jusqu'au Hui Yin, avant de finalement inspirer en l'emmenant retourner dans votre Dan Tian.
  • Bai hui/ Bǎi Huì (20 VG,百會). Au-dessus de Ya Men, se trouve le point Feng Fu/Fēng Fǔ (16 VG,风府) ou Coussin de Jade (Yuzhen, 玉枕) la troisième des portes délicates et que vous devrez elle aussi ignorer. En effet, plus vous y accorderez d'attention, plus votre Qi y stagnera. Dès lors, emmener simplement votre Qi jusqu'à Bai Hui, les « Cent réunions », qui est directement connecté à l'axe énergétique central. Lorsque votre esprit est élevé à ce point, l'ensemble du corps peut être gouverné avec efficacité, et toute stagnation aisément dispersée. Pour accomplir cela; commencez par expirer pour emmener votre Qi jusqu'au point Hui Yin, puis inspirez pour le guider vers le haut jusqu'au point Bai Hui. Puis, expirez et  emmenez votre Qi vers le bas qu'au point Hui Yin, avant d'inspirer finalement pour le ramener dans votre Dan Tian .
  • Le palais (Shang E, ). Le Palais de la Bouche est le point de jonction énergétique entre le vaisseau Conception et le vaisseau (Gouverneur. C'est à cet endroit que vous changez votre inspiration en expiration, et que vous guidez votre Qi redescendre la face antérieure de votre corps, jusqu'au point Hui Yin pour boucler le cycle. Pour accomplir cela, commencez par expirer emmener votre Qi au Hui Yin, puis inspirez pour guider votre Qi vers le haut, passer Bai Hui et redescendre jusqu'au Palais de la Bouche. Ensuite expirez et guidez votre Qi pour le faire redescendre le long de la face antérieure de votre tronc, jusqu'au point Hui Yin.
  • Lorsque vous emmenez votre Qi passer par le point Yin Jiao (VC 7,除交), vous emmenez en réalité encore plus de Qi du faux ou du véritable Dan rejoindre le flux du Qi pour en accroître la circulation. À ce moment-là, vous avez bouclé la  Petite Circulation. Vous devriez continuer à faire circuler votre Qi pendant vingt minutes au plus, en fonction de votre condition. À quelle vitesse le Qi devrait-il être emmené par le mental ? Cela dépend du niveau technique de chacun. Les documents anciens décrivent trois voies différentes de guidage du Qi dans la Petite Circulation, qui y sont appelées He She (véhicules de rivière,河卑). Selon ces documents, la portion située entre Wei Lu et Jia Ji est considérée comme le « véhicule mouton » (Yang She, 羊阜)et son mouvement énergétique devrait être lent. La portion s'étalant entre Jia Ji et Yu Zhen est considérée comme le « véhicule cerf » (Lu Che, 鹿阜) et son mouvement énergétique devrait être rapide. Enfin, la portion allant de Yuzhen à Niwan est considérée, elle, comme étant le "véhicule bœuf "» (Niu Che, 牛车) et son mouvement énergétique devrait être fort. Ces voies de transport du Qi sont communément appelées San Che, 三阜), ce qui se traduit par « trois véhicules » Ceci ne vous est présenté ici qu'en guise de référence, Gardez à l'esprit que par-dessus tout, le plus important demeure votre propre sensation.
Si vous appréciez votre pratique et que vous vous sentez à l'aise, vous pouvez méditer pendant quelques heures. Par contre, si vous ne vous sentez pas bien à l'aise, ne fusse que pour un temps très court, vous devriez cesser votre pratique pour essayer à nouveau un peu plus tard. Vous ne devriez pas vous forcer à demeurer assis longtemps, si cela doit entraîner plus de tensions et d'inconfort encore. Je voudrais à présent vous rappeler quelques points importants :  
  1. Lorsque vous guidez votre Qi vers un point, ne vous focalisez pas sur la localisation précise de ce dernier. Portez tout simplement votre attention à la région dans son ensemble. Cela est différent de l'acupuncture, dans laquelle la précision pour ce qui est de l'insertion de l'aiguille est très importante. Dans le domaine de la méditation, si vous portez une attention trop soutenue à la localisation exacte, votre mental et votre Qi y stagneront. Dès lors, contentez-vous de reporter votre attention sur une zone élargie, et votre Qi du coup sera emmené de manière fluide.
  2.  Le Vaisseau Conception est Yin, alors que le Vaisseau Gouverneur, lui, est Yang. Ils ont pour fonctions respective de réguler les six méridiens primaires Yin, et les six méridiens primaires Yang. Pour éviter que le vaisseau Yin ne devienne très Yin lorsque vous y emmenez votre Qi, vous devez expirer (Yang) pour équilibrer le Yin. De la même manière, lorsque vous emmenez votre Qi dans votre Vaisseau Gouverneur, vous devez inspirer (Yin) pour l'empêcher de devenir trop Yang. Cette manière de procéder a le pouvoir d'équilibrer la condition de votre Qi pendant la méditation. Le point Hui Yin, lui, est utilisé en tant que point de changement de direction, lorsque votre respiration passe de l'expiration à l'inspiration. Le Palais de la Bouche est le point de changement de direction lorsque votre respiration passe de l'inspiration à l'expiration.
  3. Souvent, et pour permettre à la respiration d'être plus fluide et naturelle, les maîtres enseignent à leurs élèves l'exécution de la Petite Circulation en l'étalant sur deux cycles respiratoires. En effet, si l'exécution de la Petite Circulation sur un seul cycle respiratoire induit urgence et inconfort, vous pouvez y ajouter une inspiration et une expiration supplémentaires. Sur la base de l'expérience personnelle de Yang Jwing Ming, le meilleur endroit pour ajouter ce cycle respiratoire supplémentaire se situe au niveau de la face antérieure du tronc. Autrement dit, lorsque vous expirez, pour emmener votre Qi vers le bas depuis le palais, plutôt que de l'emmener directement au point Hui Yin, vous pouvez expirer jusqu'au point Yin Jiao (VC 7, 除支), puis inspirez pour guider votre Qi jusqu'au véritable Dan Tian inférieur. Enfin, expirez de nouveau pour emmener votre jusqu'au Hui Yin, afin de boucler le cycle.
  4. Gardez à l'esprit une règle des plus simples. Lorsque vous pratiquez la Petite Circulation, ne retenez votre souffle. Inspirez et expirez de manière harmonieuse et naturelle. A chaque fois que vous retiendrez votre respiration, vous tendrez votre corps et votre esprit, et provoquerez dès lors la stagnation de votre Qi.
  5. Si vous n'êtes pas encore capable de contrôler correctement votre région abdominale, ne tentez pas de mettre en circulation votre Qi, car cela veut dire que votre esprit est toujours occupé à réguler votre respiration abdominale. Si vous décidez malgré tout de mettre en mouvement votre Qi, votre estomac et l'ensemble de votre région abdominale connaîtront tensions et inconfort. Bien entendu, cela inhibera le processus de la méditation. Dès lors, vous devriez pratiquer la respiration abdominale jusqu'à ce qu'elle devienne naturelle, harmonieuse et confortable.
  6. Pendant que vous méditez, soyez attentif à votre dos. En effet, il est très possible qu'il subisse des tensions au bout d'un certain temps de pratique. Pour contrer ce phénomène, commencez par réguler votre corps jusqu'à ce qu'il soit correctement ment régulé. Ensuite, régulez votre respiration jusqu'à ce qu'elle soit correctement régulée. Ce n'est qu'alors que vous aurez établi les bonnes conditions pour permettre à votre mental de guider librement et sans contrainte votre Qi. Prenez votre temps et soyez naturel, car à chaque fois que votre corps connaîtra des tensions, la  circulation de votre Qi deviendra stagnante.
     





     

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire