lundi 21 mai 2018

Les 28 Constellations (Xiu/ Xiù宿)

 
Parmi les manuscrits découverts dans les grottes du monastère de Dun Huang, se trouvent certaines des plus anciennes cartes du ciel de l'humanité. Deux millénaires avant notre ère, les anciens maîtres de Qi Gong avaient observé et utilisaient les mouvements énergétiques des Vingt-Huit Constellations, qui se déplaçaient en cycles de vingt-quatre heures et en cycles annuels. 
Les anciens Chinois accordaient une grande importance au Soleil, à la Lune et aux Cinq Planètes en corrélation avec le zodiaque chinois afin de prédire les jours favorables pour tout ce qui concernait les affaires d'État et de guerre, pour prévoir le temps qu'il ferait et les catastrophes naturelles. Chacun de ces systèmes énergétiques suit son propre cycle et influe directement et indirectement sur la vie humaine.
Les Chinois pratiquaient l'absorption de l'énergie des corps célestes en croyant que l'étude de l'astrologie, comme celle de l'alchimie, leur permettait d'unir l'univers intérieur du corps à l'Univers extérieur. Selon les anciennes pratiques de divination, les corps célestes exercent des forces et révèlent des entités qui influent sur les gens et sur les événements sur Terre. Le caractère et la destinée d'une personne au long de sa vie dépendent de la position des planètes et des constellations à l'heure exacte de sa conception et de sa naissance. Ces influences peuvent être déterminées en relevant les positions des Vingt-Huit Constellations dans le ciel à différents moments.
Dans la Chine antique, l'Empereur était considéré comme le grand prêtre des Cieux et pratiquait fréquemment des sacrifices en l'honneur des étoiles afin de préserver l'harmonie dans l'Univers. Les quatre coins du palais de l'Empereur représentaient les points cardinaux dans l'espace (les équinoxes et les solstices). Pour garder l'harmonie, l'Empereur et sa famille passaient d'une partie à l'autre du palais suivant le changement des saisons.  

Repérage des 28 constellations
Le bord du bol renversé, qui caractérisait le Ciel pour les Chinois de l'Antiquité définit un cercle, et si l'on place des graduations sur ce cercle, il devient possible de repérer les étoiles du ciel par rapport à ces graduations.  C'est ce que les chinois ont fait. Ils ont repéré les groupes d'étoiles dont la répartition géométrique dessine une forme reconnaissable que l'on a appelé constellation. Chaque constellation possède un nombre bien défini d'étoiles dont celles des deux extrémités définissent la taille de la graduation. Comme les étoiles ne sont pas réparties de façon homogène dans le ciel, il existe deux choix possibles :- soit on choisit une unité de mesure et on s'arrange pour que chaque constellation ait la même taille, ce que les babyloniens ont fait, ce qui a donné naissance au zodiaque que nous connaissons bien où chaque signe du zodiaque est dessiné sur le ciel par un groupe d'étoiles qui s'étend sur 30 degrés, soit 60 fois la taille apparente du soleil ou de la lune sur la voute céleste
- soit on privilégie la position réelle des étoiles et on est alors obligé de considérer des constellations dont la taille varie. C'est le choix qui a été fait par les chinois. Ils ont ainsi défini 28 constellations, nommées Xiu, de taille plus ou moins équivalentes, mais pas exactement, qui divisent le bord du bol renversé ayant pour centre l'Etoile Polaire; Le bord du bol en question porte un nom en astronomie, on l'appelle l'équateur céleste. Il s'agit en fait de la projection du ciel sur l'équateur terrestre, de la même manière, que l'Etoile Polaire est la projection céleste du Pole Nord.
Les « Xiu » (宿) est un terme que l’on traduit souvent par «loge lunaire» car ils correspondent aux 28 jours que met la lune selon les anciennes croyances chinoises, pour les parcourir en passant de l'Ouest à l'Est, s'arrêtant à chaque étape entourant la Terre. De fait, les noms de ces loges lunaires ont été utilisés à certaines époques dans le décompte des jours du mois. Autrement dit, les vingt-huit jours du mois lunaire sont divisés en vingt-huit régions qui sont des demeures ou Maisons de la Lune.
Chaque loge lunaire possédait un astérisme de base qui donnait son nom à la loge ainsi qu’un nombre variable d’autres astérismes. L’astérisme de base possédait une étoile déterminatrice ou référente. Curieusement cette étoile n’était pas toujours l’étoile la plus brillante de l’astérisme ; les raisons de ce choix sont maintenant oubliées. Un autre fait curieux qui n’a pas reçu d’explication définitive est la grande inégalité entre les secteurs qui définissent ces loges lunaires.
Du fait de la précession des équinoxes, la largeur d'une loge lunaire varie avec le temps, jusqu'à éventuellement devenir nulle, la variation des ascensions droites de deux étoiles référentes les amène à prendre la même valeur (c'est-à-dire être alignées avec les pôles célestes).
Les étoiles semblent s'élever à l'est et se placer à l'ouest dans le sens des aiguilles d'une montre alors que la Terre tourne dans le sens inverse des aiguilles d'une montre autour de son axe. Alors que la Terre tourne autour du soleil, les étoiles semblent se déplacer dans le sens inverse des aiguilles d'une montre par rapport au Soleil. Finalement, les étoiles actuelles disparaissent et de nouvelles étoiles apparaissent. Par conséquent, la position des constellations change avec le temps
Les étoiles des 28 constellations
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Dans la Chine antique, les Vingt-Huit Constellations (Xiu) étaient fréquemment étudiées en tant que « motifs d'étoiles » (Xing Xiang) et étaient considérées comme le séjour éternel des immortels et des dieux. Plus particulièrement, on croyait que les dieux du Ciel antérieur résidaient dans les Vingt-Huit Constellations, en harmonie avec le Dao éternel. Ces dieux étaient divisés en trois groupes correspondant aux trois niveaux du Ciel, de la Terre et de l'Homme.
Les anciens taoïstes chinois se servaient ainsi des Vingt-Huit Constellations pour invoquer des dieux spécifiques, des immortels ou des esprits. En général, les Vingt-Huit Constellations étaient classées selon les divisions célestes, chacune de ces divisions contenant plusieurs constellations associées à l'une des phases des Cinq Éléments, à une couleur dominante, et à Quatre Palais contenant les esprits animaux.

Chacun des esprits des Vingt-Huit Constellations a son propre « poste », son unité, son nom de garnison. Les anciens taoïstes construisaient un cercle du Bagua constitué de « vingt-huit étendards » qui permettaient d'appeler les esprits des Vingt-Huit Constellations. Un « étendard » est une liste tracée sur un morceau de soie qui rappelle l'énergie des Éléments, des couleurs et des animaux de chacune des Vingt-Huit Constellations .
1.      Les esprits des constellations sont soumis à l'influence de l'Élément Bois ; ils sont dessinés sur des étendards de soie bleu-vert :
Constellation
Etoiles
Animal spirituel
Direction
Jiao La Corne
Vierge, Hyades, Centaure, chevelure de Bérénice
Dragon de Pluie
Est
Doula louche ou le Boisseau
Sagittaire, Ecu, Télescope et Serpentaire
Licorne
Nord
kuiles pattes
Andromède, Poissons, Baleine et Cassiopée
Loup
Ouest
jingle bien, puits
Gémeaux, Orio, Petit Chien, Grand Chie, Poupe, Licorne, Colombe
Chien Sauvage
Sud
2.      Les esprits des constellations sont soumis à l'influence de l'Élément Métal ; ils sont dessinés sur des étendards de soie blanche :
Constellation
Etoiles
Animal spirituel
Direction
kangLe cou
Vierge, Bouvier, Hyades, Lion et Centaure
Dragon
Est
niu boeuf
Capricorne, Aigle, Sagittaire, Lyre et Microscope
Bœuf
Nord
loullonge ou traîne
Bélier, Poissons, Baleine, Fourneau et Andromède
Chien domestique
Ouest
Gui fantôme
Cancer, Voiles et Hyades
le Mouton (la Chèvre)
Sud
3.      Les esprits des constellations sont soumis à l'influence de l'Élément Terre. Ils sont dessinés sur des étendards de soie jaune-dorée

Constellation

Etoiles

Animal spirituel

Direction

diLes fondations

Bouvier, Balance, Hyades, Loup, Centaure

Blaireau

Est

nu femme, servante

Verseau, Capricorne, Dauphin, Cygne et Dragon

Chauve-Souris

Nord

weile ventre, estomac

Bélier, Taureau, Baleine et Persée

Faisan à collier

Ouest

liuLe saule

Hydre et Lion

Chevreuil

Sud

4.      Les esprits des constellations sont soumis à l'influence du Soleil ; ils sont dessinés sur des étendards de soie rouge rubis, sombre :
Constellation
Etoiles
Animal spirituel
Direction
fangLa chambre
Scorpion, Serpentaire, Balance et Loup
Lapin
Est
xunéant, vide
Verseau, Cheval, Capricorne, Grue et Microscope
Rat
Nord
mao la tête chevelue les pléiades
Taureau, Bélier, Balein, Eridan et Persée
Coq
Ouest
xingl'étoile
Hydre, Lion, Sextant et Voiles
Cheval
Sud
 
5.      Les esprits des constellations sont soumis à l'influence de la Lune ; ils sont dessinés sur des étendards de soie bleu foncé :
Constellation
Etoiles
Animal spirituel
Direction
xinLe cœur
Scorpion et Loup
Renard
Est
weile toit
Verseau, Pégase, Lézard, Céphée et Poisson austral
l'Hirondelle
Nord
bile filet, le panneau de chasse
Taureau, Eridan, Cocher, Orion, Phoenix et Hyades
Corbeau
Ouest
zhangle filet déployé, la tenture
Hydre et Machine Pneumatique
Cerf
 Sud


6.      Les esprits des constellations sont soumis à l'influence de l'Elément Feu ; ils sont dessinés sur des étendards de soie rouge pourpre :
Constellation
Etoiles
Animal spirituel
Direction
weiLa queue
Scorpion, Autel et serpentaire
Tigre
Est
shicampement, maison
Pégase, verseau, capricorne, Poisson austral
Cochon
Nord
zi la bouche, tortue
Orion, Cocher, Taureau
Singe
Ouest
yi les ailes
Coupe (ou Cratère), Hydre et Machine pneumatique
Serpent
Sud


7.      Les esprits des constellations sont soumis à l'influence de l'Élément Eau ; ils sont dessinés sur des étendards de soie noire :
Constellation
Etoiles
Animal spirituel
Direction
jiLa corbeille d'osier,
Sagittaire, Autel et Serpentaire
Léopard
Est
bile mur
Pégase, Andromède, Poissons et Baleine
Escargot
Nord
shen fortune et longue vie
Orion, Eridan, lièvre, Colombe
Grand Singe
Ouest
zhen Le char ou chassis
Corbeau, Hyre, Centaure, Carène, Croix du SUd, Eridan, Poisson volant, Caméléon, Paon, triangle austral , Toucan
Ver de terre
Sud
Le pratiquant taoïste se plaçait alors au centre du cercle pour coordonner les esprits invoqués. Il était important de placer le « grand étendard » (un talisman permettant de contrôler les esprits des Vingt-Huit Constellations) au centre du cercle pour commander les esprits soldats. Afin de les diriger et de les répartir, le pratiquant effectuait des mudras de sa main gauche, tout en récitant des incantations spécifiques et en calligraphiant et ou dessinant des talismans.
Les 28 constellations et les quatre animaux célestes
Le cercle formé par les Cieux ayant pour centre l'Étoile Polaire peut être divisé quatre parties. Chaque partie contenant des constellations est dotée d'une énergie colorée d'une fréquence sonore particulière. Les  loges étaient regroupées en 4 groupes de 7 auxquels on liait symboliquement un animal mythique, une saison et une direction.  
Dans la région du Nord, Tortue-Serpent régnait sur sept constellations; au Sud, le Phénix Rouge régnait sur sept autres constellations ; à l'Est c'est le Dragon Azur, et à l'Ouest le Tigre Blanc qui régnaient chacun sur sept constellations.


Le dragon d'azur Cang Long / Cāng lóng 苍龙- Palais oriental lié au printemps
 
nom
Traduction
1
Jiao
La Corne
2
kang
Le cou
3
di
Les fondations
4
fang
La chambre
5
xin
Le Coeur
6
wei
La queue
7
ji
La corbeille d'osier
 

 La tortue noire Xuan Wu / Xuán Wǔ玄武- Palais boréal lié à l'hiver

nom
Traduction
1
Dou
la louche ou le Boisseau
2
niu
boeuf
3
nu
femme, servante
4
xu
néant, vide
5
wei
le toit
6
shi
campement, maison
7
bi
le mur

Le tigre blanc Bai Hu / Bái Hǔ 白虎- Palais occidental lié à l'automne
nom
Traduction
1
kui
les pattes
2
lou
longe ou traîne
3
wei
le ventre, estomac
4
mao
la tête chevelue les pléiades
5
bi
le filet, le panneau de chasse
6
zi
la bouche, tortue
7
shen
fortune et longue vie
L'oiseau vermillon Zhu Que / Zhū Què朱雀- Palais méridional lié à l'été
 
nom
Traduction
1
jing
le bien, puits
2
Gui
fantôme
3
liu
Le saule
4
xing
l'étoile
5
zhang
le filet déployé, la tenture
6
yi
les ailes
7
zhen
Le char ou chassis
 
L'alchimie daoiste Xiu Lian Nei Dan 修炼内丹
L'importance des directions, des changements des énergies dans la nature et dans le corps humain. 

4 animaux célestes correspondant 4 directions, des changements des énergies dans la nature, 4 rameaux terrestres faisant références à 4 points dans le corps humain pour la pratique de l'alchimie interne.
青龙 Qing Long, le dragon vert (foncé), est, rameau terrestre Mao, au milieu du dos,
白虎 Bai Hu, le tigre blanc, ouest, rameau terrestre You , au milieu entre la poitrine et le ventre,
朱雀 Zhu Que, de l'oiseau écarlate (phoenix), sud, rameau terrestre Wu , sur le sommet de la tete sur le point Bai Hui,
玄武 Xuan Wu, le guerrier mystérieux (tortue serpent), nord, rameau terrestre Zi , entre les testicules et l'anus sur le point Hui Yin.

28 loges lunaires et 24 divisons solaires
L'utilisation pratique du système des 28 constellations consistait à déterminer la position du Soleil et, par conséquent, à apporter des corrections au calendrier. Comme les étoiles ne peuvent pas être vues pendant le jour, la position du Soleil doit être déduite de la position de la Pleine Lune, qui est toujours dans la direction opposée au Soleil. Cela signifie qu'en déterminant la position de la Pleine Lune par rapport aux 28 constellations, les Chinois ont pu identifier la position du Soleil. C'est l'une des méthodes utilisées par les Chinois pour déterminer les jours saisonniers pour ajouter le mois bissextile. Le calendrier solaire chinois commence à Li Chun quand la Grande Ourse pointe vers le 15ème degré de la constellation du Verseau, qui se produit le 4 ou le 5 février de chaque année. 
Les 28 étoiles principales des 28 constellations sont utilisés pour suivre le mouvement des planètes et les changements imprévus dans le ciel.  
Couplage des 28 loges lunaires avec les 7 principaux corps célestes
Les 28 loges lunaires sont couplées avec les 7 principaux corps célestes, c'est à dire le soleil, la lune et les cinq planètes visibles. Cela donne quatre semaines de sept jours pour un cycle des 28 loges lunaires. Bien que très rarement utilisé en chine, il est intéressant de savoir qu'il est encore utilisé au Japon pour nommer les jours de la semaine, à savoir soleil pour dimanche, lune pour lundi, mars/feu pour mardi, Mercure/eau pour mercredi, Jupiter/bois pour jeudi, Vénus/métal pour vendredi, Saturne/terre pour samedi. 

Relation entre les 28 constellations, les dix troncs célestes et les douze branches terrestres
Les Vingt-Huit Constellations étaient divisées en quatre quarts de cercle dans le ciel, chacun contenant Sept Constellations. Parmi elles, dix étoiles spécifiques définissent le début et la fin des « Cinq Phases de Croissance » et des « Cinq Phases terrestres ». Dans la Chine antique, ces dix positions étaient connues sous le nom des « Dix Troncs célestes ». On désigne douze autres étoiles qui constituent les « Branches terrestres ». Ces étoiles permettent de déterminer les douze mois de l'année, chacune d'elle correspondant à un mois lunaire et à une période de deux heures dans la journée. 
On a souvent retrouvé des représentations des Dix Troncs célestes sur des os oraculaires et l'on pense que cette symbolique est bien plus ancienne que celle des Douze Branches terrestres. Des recherches récentes portant sur les caractères originaux gravés sur des os oraculaires ont révélé que le caractère le plus fréquemment utilisé était celui du « Dixième » Tronc. A partir de la forme moderne de ce caractère décrivant deux mains en prières au-dessus du symbole du Ciel, certains scientifiques ont émis l'hypothèse que le dixième tronc céleste manquait un jour spécial pour la destination et le sacrifice.  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire