vendredi 10 août 2018

R1 Yong Quan / Yǒng Quán 湧泉 « Source jaillissante »

Yǒng jaillir / surgir / affluer
Quán source
Caractéristiques particulières
·         Point Puits (Jing /Jǐng )
·         Point Bois
·         Point de drainage.
·         Point de sédation
·         Point de dispersion du feu, vent, humidité du rein par le bas vers la terre, bien que le rein ne soit jamais en état de vide      ·         Point d’entrée (Jìn Qì Xué 进气穴) du Qi depuis le méridien précédent.
 
Ce point reçoit une branche Luo provenant du 58ème point du méridien de la vessie, ainsi que la branche de liaison provenant quant à elle, du point 67V.
R1 est le point d’acupuncture le plus bas du corps et le seul point d’entrée situé sur la plante des pieds. Ce point est comme une source qui jaillit du sol et s’élève C’est pourquoi il joue un rôle important dans la pratique du Qi Gong, car il constitue un point d’ancrage au centre du pied, là où se rejoignent les énergies de la Terre et de l’Homme. Dans le cadre de cette pratique, il faut placer le centre de gravité au-dessus de ce point.
Seul point d’acupuncture sous le pied, il est situé sur le centre de la voûte plantaire, avant la balle du pied. En contact constant avec le sol, c’est en quelque sorte notre « prise de terre ».
Zhang Yin An dit de lui :« C’est la source terrestre qui sert à vivifier le ciel ».
Noms secondaires
Dì Chòng  Élan terrestre 地衝
Dì Qú        Chemin terrestre地衢
Jué Xīé       Coeur  évanoui 厥心
Localisation
Sur la plante du pied, entre le 2ème et le 3ème os métatarsien, sur l’aponévrose plantaire, dans le creux qui se forme à la jonction du tiers antérieur et du tiers moyen de la plante du pied dans la dépression qui se forme lors de la flexion des orteils.
 
On peut aussi le repérer sous la plante du pied, là où la peau change de couleur. Il se situe sur une ligne passant par l’espace entre 2e et 3e orteil. 
Dans la profondeur on trouve les tendons des muscles court fléchisseur, long fléchisseur et fléchisseur commun des orteils. Plus profondément encore, on trouve l’un des muscles interosseux plantaire. La région de ce point est innervée par le second nerf digital plantaire et son irrigation est assurée par l’anastomose de l’artère plantaire externe avec l’artère tibiale antérieure, ainsi que par leurs veines




Comment le trouver ?
Mesurer un tiers à partir du bord antérieur de la plante du pied. Chercher un point sensible à la pression en direction dorsale par rapport à l’avant de la plante du pied, au milieu de sa largeur.  


Actions/Indications thérapeutiques
Nourrit le Yin et disperse la Chaleur-Vide (langue sèche, gorge sèche, sensations vertigineuses, acouphènes, transpirations nocturnes) : R1 a un puissant effet de dispersion sur le Qi du corps et s’utilise dans les tableaux de type Plénitude. Tout d’abord, il tonifie le Yin et disperse tout particulièrement la Chaleur-Vide due à un vide de Yin. Comme il nourrit le Yin et élimine la Chaleur-Vide, on l’emploie fréquemment dans les tableaux de vide de Yin avec Chaleur-Vide du Coeur (le Coeur et le Rein ne sont pas en harmonie). Le Yin des reins est l’origine et la source du Yin du foie. Lorsque ce dernier n’est pas nourri, le Yang du foie n’est pas contrôlé et monte à la tête donnant lieu à des maux de tête localisés au vertex, vertiges, vision trouble, trouble de la vision avec vertiges, hypertension et saignements de nez. Il traite les aphtes chroniques
Régule le Réchauffeur Inférieur (constipation, défécation difficile, mictions difficiles, douleur abdominale avec rétention d’urines au cours de la grossesse, plénitude abdominale, douleur ombilicale, difficultés à concevoir, impuissance)
Fait tomber le Vent interne (épilepsie, céphalée, vertiges) :R1 soumet également le Vent, d’où son utilisation pour traiter l’épilepsie et restaurer la conscience. Il fait descendre le Yang. (On tape naturellement du pied pour décharger sa colère par ce point !).
Calme lEsprit - Shen. Le cœur et les reins ont une relation de soutien mutuel. Selon la MTC, les reins stockent le Jing (l’Essence), le cœur est la résidence du Shen (l’Esprit). L’harmonie entre les reins et le cœur est un pré-requis pour avoir un Shen stable et calme. Le feu du cœur chauffe l’eau des reins et le feu du cœur est contenu par l’eau des reins. Lorsque le feu du cœur n’est plus contrôlé, le Shen devient agité. Cela entraine une large gamme de troubles émotionnels, allant de la légère insomnie, agitation, perte de mémoire, tendance à avoir peur, à des troubles plus sévères comme la folie ou la fureur avec désir de tuer, la conduite maniaque : Il a un effet calmant extrêmement puissant sur l’Esprit et il s’utilise en cas d’anxiété intense ou de maladies mentales comme l’hypomanie.
Restaure la conscience (perte de connaissance due à une attaque de  Vent et les convulsions infantiles) : Point de réanimation puissant, Il fait partie des 9 points de rétablissement du Yang. Il ranime le Yang qui s’effondre. On peut l’employer lors de crises aiguës, lorsque le malade est inconscient, pour le ramener à la conscience et libérer le cerveau. Ce point a en effet la capacité de libérer le Qi stocké dans le corps, se comportant alors comme « un coup de démarreur », lorsque les méthodes de réanimations traditionnelles ne donnent aucun résultat. Il est possible d’accéder à ce Qi stocké en exerçant une très forte pression sur ce point, à l’aide de l’une des articulations phalangiennes,. Par la suite, utiliser à nouveau les techniques classiques de réanimation. En cas de collapsus, de perte de connaissance, de choc ou de plénitude grave, il faut tonifier ce point de façon vigoureuse ; en cas de vide prononcé, il faut faire très attention lorsqu’on tonifie ce point.
. Ouvre les organes des sens
Comme il est situé sous la plante  des pieds, il a une forte capacité à faire descendre, c’est-à-dire que, par exemple, il chasse de la tête les facteurs pathogènes externes (comme le Vent ou la Chaleur-Vide) et il soumet le Qi Rebelle qui monte (surtout en cas de montée du Yang du Foie ou du Vent du Foie). Ce point est par ailleurs très efficace lorsque le Qi stagne dans le foyer supérieur.
Pratiques
Si ce point est peu utilisé en acupuncture, il l'est particulièrement en Qi Gong, en massage, ventouses et moxas. On préfère généralement pratiquer l’acupressure sur ce point à l'acupuncture ; la moxibustion est possible.
La  pratique du Qi Gong exige de trouver une bonne stabilité des pieds. On dit qu’il faudrait avoir une égale pression sur les « Neuf monticules », les 9 points d’appui du pied. À ce moment-là, si on n’a pas les pieds plats, le 1Rn se situe à 6-7mm du sol. Par l’action du mental, on imagine que l’énergie de la terre Yin passe par ce point et vient inonder notre corps.
 Il existe d’ailleurs un exercice de visualisation très classique pour trouver cette bonne stabilité du pied. Il est fréquent dans les exercices de Qi Gong, comme celui de la posture de l'arbre (Zhàn Zhuāng 站桩), d'utiliser l'image de la fourmi prisonnière pour activer le point Yong Quan “source jaillissante”, le pied posé au sol. On visualise une fourmi, que l’on emprisonne, sous le point “source jaillissante”, le pied posé au sol.  On I’immobilise sans la blesser, ni l’écraser. Cet exercice d’emprisonner la fourmi permet de rechercher une juste répartition du poids et de l’équilibre dans le pied, et place correctement le point “source jaillissante” en position de légère surélévation par rapport au sol.
Le Qi Gong se pratique la plupart du temps debout, donc les Yong Quan sont un repère dans notre posture de base, dans notre axe vertical, l’autre repère étant le Bai Hui (sommet de la tête). Les pieds et donc les Yong Quan sont beaucoup stimulés dans les exercices de Qi Gong.
Yong Quan est le point d'installation des "racines", qui permet de  s'enraciner dans le relâchement (song). L'enracinement est une sorte de fusion avec la terre: comme un arbre, nos racines s'enfoncent dans le sol et nous donnent la stabilité, un lâcher-prise total - ce qui ne signifie pas "ramollissement" total, synonyme lui, d'effondrement!- qui nous ancre dans le sol.

Le point Yong Quan est par conséquent énormément utilisé en Qi Gong, dans les pratiques debout, sur tous les exercices où l'on va jouer sur les équilibres et spécialement dans les pratiques des marches thérapeutiques, en particulier la marche du Bagua. Les mouvements de Qi Gong, par le léger basculement avant/arrière /haut/bas du poids du  corps, stimulent particulièrement ce point qui nous connecte avec l’énergie de la Terre. En  effet, celui -ci est bénéfique pour la santé et l'énergie en général, puisqu'il renforce l'énergie  des reins, donne force et volonté et stimule le corps tout entier. Il est utilisé comme  «starter» pour nous aider à redémarrer, mais aussi comme régulateur quand l’énergie monte trop vite vers la tête.
Dans les exercices de Qi Gong ("monter le pur, faire descendre l'impur"), on peut imaginer en inspirant et en montant les bras latéralement jusqu'au dessus de la tête, que l'énergie (Yin) pure de la Terre est captée par les pieds (Yong Quan)  et les mains (Lao Gong). Les Lao Gong alors couvrent Bai Hui (sommet de la tête). Cette énergie nourrit le Coeur, le Poumon, la Rate.
A l'expir, l'énergie impure descend avec les mains jusqu'aux points Yong Quan où elle est évacuée dans la Terre. Cet exercice renforce la capacité pulmonaire et aide à faire descendre l'excès de Yang dans le haut du corps.
Nous massons souvent en fin de pratique : pour faire redescendre les excès de Qi (Yang) de la tête et repartir bien ancré pour sa journée.
Le massage de ce point débloque la circulation énergétique sur le méridien du Rein et active la circulation du sang: tout le corps se sent revigoré. Ce massage est anti-stress... et favorise le sommeil. Ce point se masse avec le pouce d'une main, l'autre main tenant les orteils.
Masser le point Yong Quan bilatéralement est largement répandu dans les familles chinoises pour remédier aux problèmes d’insomnie.
Dans son livre Comment conserver votre santé,  Chen Zhi, spécialiste de la santé sous la dynastie Song (960-1219) a écrit un chapitre détaillé sur le «massage du point Yong Quan».Il y est dit :
« Ce point se trouve sur le creux de la plante des pied. Il est l’entrée de l’humidité. Massez quotidiennement l’un après l’autre le point Yongquan de chaque pied avec le pouce d’une main, en tenant les orteils de l’autre main. Au bout d’un moment vous sentirez la chaleur se répandre sur toute la plante, remuez alors légèrement les orteils. Si vous êtes fatigué, reposez-vous un peu ou demandez à une autre personne de faire le massage, mais il vaut mieux le faire soi-même ».
Chen Zhi agissait ainsi. Il massait chaque soir plusieurs milliers de fois la plante des pieds, ce qui lui a permis de marcher d’un pas alerte jusqu’à la fin de sa vie. 
D’autre part, il est d’usage d’appliquer des cataplasmes de plantes ou à base de Whu Zhu Yu, fructus evodiae Rutaecarpae, le fruit de l'évodia sur ce point pour soutenir les Reins, accroître le Jing, et conduire le Feu et le Sang vers le bas, vers sa demeure d'origine qui est Ming Men, la porte de la vie.

Un autre remède encore plus fréquent contre l’insomnie , est de tremper les pieds dans une bassine d’eau chaude pendant 30 minutes environ avant d’aller se coucher.
 « Faire tremper ses pieds pendant 10’ dans de l’eau à 40°. Ensuite, à l’aide d’un bâton d’armoise se chauffer à l’aide de la technique de picotage chacun des deux points pendant une dizaine de minutes. Faire une séance par jour pour une cure de sept jours ».
Cette technique peut aussi s’avérer excellente en cas de miction fréquente.  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire