lundi 29 juin 2020

Grand méridien luo de communication de l’Estomac ( Xu Li / Xū Lǐ 虚 里)

Xu Li / Xū Lǐ est le grand Luo de l’Estomac. C’est le 16e luo que beaucoup de textes du Nei Jing ne mentionnent pas, se contentant de 15 luo.

Bien que le Grand Luo de l’Estomac soit  cité dans quelques chapitres du Nei Jing (Su Wen 18, LS10, LS60), les références à son sujet dans la littérature actuelle demeurent assez vagues, aussi bien sur son trajet que sur ses fonctions.

Etymologie
vide / inoccupé / vacant / faux / faible / fragile / en vain/Haut plateau inculte et désert
dans / intérieur / à l'intérieur / li (mesure de longueur d'environ 500 m)/village/hameau/ structure

L’étude étymologique de Xu Li donne le sens de “vide ” (dans le sens du vide taoïste qui exprime non pas un manque mais un libre passage, une libre circulation, «un dispositif permettant d’accueillir tous les souffles et recélant toutes les potentialités» , “intérieur” (dans le même sens que le Li de biao/li : intériorité structurée, organisée). littéralement « structure vide », structure du Vide, ou Vide interne car li peut être équivalent à Nei, interne.Li désigne aussi l’ordre cosmique, « ce qui structure et organise la vie à sa base » .

Trajet
Le grand méridien luo de communication de l’Estomac commence à l’Estomac (Wei), traverse le diaphragme, croise VC17 Shan Zhong et se déploie dans le Poumon (Fei), la trachée et le larynx. Du Poumon, il va au Coeur (Xin); il active la pompe cardiaque et émerge sur la face gauche du thorax, près du  point E18 Ru Gen /  Rǔ gēn 乳根 Racine du Mamelon, là où les battements du coeur sont visibles, dans le cinquième espace intercostal et peuvent être ressentis avec la main. C’est le lieu où réside le Zong Qi du méridien. Xu li est le seul méridien luo de communication qui émerge d’une Entraille ( Fu)

 Ensuite il emprunte la branche interne du mai du Cœur qui va à l’œil, puis pénètre dans le cerveau, où on le retrouve dans les Zong Mo, vestiges embryonnaires préservés chez l’adulte,autour de l’oreille. 


Le grand vaisseau Luo de l'estomac (Xu Li) apparaît déjà, bien qu’une seule fois, dans Suwen 18 (13 dans certaines versions).
"Le grand vaisseau de l’Estomac se nomme « structure vide ». Xuli traverse  le diaphragme, se relie au poumon  par un canal collatéral pulmonaire; passe au coeur, puis émerge en dessous de la poitrine gauche où sa pulsation, la pulsation de l'énergie ancestrale, peut être ressentie sous forme de battement cardiaque. Ses battements se transmettent aux vêtements C’est l’Energie des mécanismes ancestraux dévolue aux vaisseaux »".

Ce trajet décrit la formation du Zong Qi, énergie du thorax, énergie Rassemblée, qui est distribuée au cœur par le grand luo de l’estomac (Mai Zong Qi 脈宗氣du Suwen 18).

 Xu Li, le grand Luo de l'estomac, véhicule l’énergie rassemblée Zong Qi . Il a une très importante fonction dans la circulation de l'énergie des méridiens principaux. Ce que les anciens Chinois considéraient comme « le battement de Xu Li » correspond, en fait, à la pulsation du ventricule gauche.

On peut donc définir Xu Li comme le champ d’induction des diverses fonctions du Triple Réchauffeur, sous la dépendance de l’énergie Zong Qi et favorisant la réunion au réchauffeur moyen du Jing du Ciel postérieur pour former l’énergie dite véritable Zhen Qi .

Mais Xu Li étend son champ inducteur jusqu’au cerveau, où il transportera ce “Feu officiant” jusqu’à l’éclat de l’œil, l’enracinera en profondeur pour créer un axe endocrinien de commandes ambivalentes tout au long des “moelles”, rein endocrine et surrénales y compris.
La grande liaison de l’Estomac, Xu Li, est le reflet, en profondeur, de la fonction du Yang Ming. C’est l’aboutissement de Guang Ming 光明, la vaste clarté, c’est le Ciel accueilli au fond du corps, le « sans forme » qui a ruisselé dans la forme.

Ce ruissellement, ce Vide invité dans le Plein, orienté par lui, enfile le diaphragme et relie les Poumons. Sa pulsation est sous le vêtement (chapitre 18 du Suwen) ]. Xu Li est la pulsation du Vide.

Xu Li définit l’énergie des mécanismes ancestraux dévolue aux vaisseaux, l’énergie du mouvement, du rythme, des pulsations. Xu Li, c’est un nom et une fonction : sont sous-entendues les notions de rythme et de shen : « le Qi devient Shen quand il atteint le rythme » 

« C’est des grains que l’Homme reçoit son Souffle C’est dans l’Estomac que les grains se déversent L’Estomac, c’est la Mer de l’Eau et des grains, du Sang et de l’Energie, Ce qui fait circuler le Souffle des nuages à partir de la mer, c’est l’Univers Ce qui fait sortir le Souffle et le Sang à partir de l’Estomac, ce sont les trajectoires et les tunnels énergétiques»
Les trajectoires et les tunnels énergétiques sont le Grand luo des cinq organes et des six entrailles » (LS60) .

Xu Li est donc à l’origine de la puissance d’animation de tous les vaisseaux et de tous les méridiens. Et cette énergie d’animation provient de l’Estomac, mer de l’eau et des grains, principale source de la production de Sang et d’Energie pour tous les viscères et base constitutive de Zong Qi.
Il s’enracine dans la vitalité de l’Estomac tout en s’exprimant extérieurement dans les battements cardiaques :

ce phénomène explique les liens étroits qui existent entre l’Estomac et le Cœur (en grec, cardia exprime aussi bien le Cœur que l’Estomac !), ce que confirment le SW49 et le LS11.

Xu Li, en liaison avec le Zong Qi, est plutôt yang puisqu’il spécifie la participation de l’homme au projet de l’univers. 

Xu Li, chargé du viatique extrait de l’Estomac et rassemblé au centre de la poitrine, « assure la nutrition du muscle cardiaque et celle des vaisseaux » : Zong Qi permet au Cœur et aux vaisseaux de propulser avec rythme et régulièrement l’énergie de toutes les trajectoires des 5 zang et des 6 fu.C'est le «propulseur de l'énergie».

«Son trajet est précisément dévolu à l’entretien spécifique et régulateur de Zong Qi» : il se réfère à notre mode de vie, il recouvre l’ensemble de notre vie par son lien tant avec la conscience (Shen) de notre respiration qu’avec nos habitudes alimentaires (notre façon de digérer notre vie) et nos relations avec nos lignées ancestrales 

L’énergie de l’Estomac joue sans doute un rôle fondamental dans le fonctionnement du muscle cardiaque : Xu Li, Grand luo de l’Estomac, rejoint le système luo du Maître du Cœur qui répond à l’ordre du Cœur-Empereur de répartir avec force le Sang dans tout le système circulatoire. Xu Li fournit directement au système cardio-vasculaire les énergies qu’il puise dans l’environnement, son trajet ascendant le faisant rejoindre le centre de la poitrine après un passage clarifiant par le diaphragme et le Poumon.

Pathologies
On dit aussi qu’il reflète l’état du Qi Rassemblé de la poitrine (Zong Qi). Si les pulsations, à cet endroit, sont régulières, ni serrées, ni rapides, cela montre que le Qi Rassemblé est fort. 
  • Si les pulsations sont faibles mais bien perceptibles, cela indique une insuffisance de Qi Rassemblé. 
  • Si les pulsations sont trop fortes, c’est un signe que le Qi Rassemblé «déborde», autrement dit un état d’hyperactivité dû au surmenage. 
  • Si les pulsations sont impossibles à sentir, cela indique des Glaires ou une hernie hiatale.
Quatre pathologies sont associées à Xu Li selon le LS18:
« Si les mouvements sont étalés, précipités,  haletants comme dans la dyspnée et entrecoupés d’arrêts, c’est que la maladie est au-dedans.
S’ils revêtent l’aspect d’un pouls noué avec des battements qui s’élargissent latéralement, c’est qu’il y a une tumeur.
Lorsque les battements ne sont plus perçus, qu’ils n’arrivent plus, c’est la mort.
Lorsqu’ils transparaissent sous les vêtements, c’est un signe de dissipation de l’énergie ancestrale »

Une atteinte de l’Energie de l’Estomac entraîne celle de Zong Qi puis une désorganisation de Xu Li, Grand lo de l’Estomac, qui se manifeste par des troubles de la dynamique cardiaque, comme des troubles de la conduction ou du rythme

Plénitude (Shi) : dyspnée.
Vide (Xu) : sensation de constriction dans la poitrine accompagnée, par exemple, d’asthme, de toux, d’angine de poitrine, etc.

Traitement
Bien qu'aucun traitement spécifique n’ait été décrit pour le Grand luo de l’Estomac, il s’ensuit que le méridien de l’Estomac peut servir à traiter des troubles du coeur, plus particulièrement les problèmes d’arythmie. 

133 points d’acupuncture ont simultanément des indications pour les troubles généraux du Cœur et de l’Estomac (en noir sur le tableau 1), ce qui démontre bien le lien étroit qui unit ces deux viscères en MTC. 

Sur ces 133 points, 19 traitent spécifiquement de problèmes de rythme cardiaque et de troubles du fonctionnement gastrique (en blanc sur le tableau I). Ces points sont impliqués pour la plupart dans la genèse du rythme cardiaque.

De plus, une action stimulante indirecte favorisant l'action du Grand Luo de communication de l'estomac est imaginable.Ce grand carrefour de distribution qu’est le centre de la poitrine, personnalisé par le point VC17 Shanzhong  mer de l’Energie, est également rallié par le viatique héréditaire apporté par les 3 Merveilleux vaisseaux Chong Mai, Ren Mai et Du Mai.

Il paraît donc possible d’agir sur le rythme cardiaque aussi bien en favorisant les fonctions de l’Estomac qu’en traitant le réseau Luo du Maître du Cœur et le Chong Mai.

Le lien qui unit l’Estomac au rythme cardiaque est illustré par cette phrase de Lao Zi : « le Sage vide les cœurs et remplit les ventres ». Un proverbe populaire  illustrent bien cette relation :« Le cœur et l’estomac communiquent ; on réconforte celui-là en comblant celui-ci ».

Tout ce qui passe par l’Estomac va influencer le Cœur, donc le Shen.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire